j

Lorem ipsum dolor amet, consect adipiscing elit, diam nonummy.

Follow Us

L’interview Business de Sabine Azoulay, créatrice de Babylange

Lorsque je rencontre Sabine Azoulay dans un diner organisé par mon amie Tracy Francelet, c’est un coup de cœur immédiat. Tout d’abord parce que Sabine est solaire, indépendante, créative, débordant d’intuitivité. Et surtout, parce son parcours force l’admiration et représente pour chaque femme une source d’inspiration. Derrière son allure toujours chic à la pointe de la mode, Sabine est une femme hybride à la croisée des chemins, qui se nourrit de convictions et d’une bonne dose d’optimisme. Le secteur de l’immobilier lui sciait parfaitement mais chez elle subsistait une volonté de fer et de faire. Elle lance alors Babylange et métamorphose l’univers de la puériculture qu’elle veut moins classique.

 

Avoir de l’audace aujourd’hui, c’est avoir la capacité d’aller contre ce qui est attendu, de bousculer ce qui est établi en ayant un désir profond de faire sens.

Un enfant né d’abord d’une histoire. Les gens s’approprient les marques et les suivent quand elles leur racontent des histoires auxquelles ils peuvent se raccrocher voire s’identifier. Ici pas de niaiseries, pas d’atmosphère ouatée, la créatrice dessine les contours d’une griffe mi-cocon, mi-armure, la veut et la voit branchée, irrésistiblement connectée avec le lifestyle des parents. À travers ces lignes, elle me parle de la naissance de sa marque qui a été sa véritable prise de pouvoir en tant que femme.

1. Raconte-nous la naissance de Babylange

Baby lange est né simultanément avec mon premier fils Ruben. Rien de ce que je trouvais dans les marques de puériculture ne me correspondait. Je trouvais ça trop attendu, trop classique : rose layette pour les filles, bleu ciel pour les garçons.

Ce marché manquait de fun et d’une pointe de rock’n’roll.

Très vite j’ai pensé à créer une gamme qui me ressemblait d’avantage, avec quelques articles fashion : un rideau et un matelas de poussette, un sac à langer, le tout à shopper on line.

L’aventure était lancée, la génétique du chic aussi…

2. Pourquoi avoir voulu bousculer l’univers de la puériculture ?

Cet univers était ennuyeux et ennuyant. S’est alors imposée l’idée de le rendre un brin plus rebel, travailler avec des imprimés moins classiques : comme le jean, du tie and die et des couleurs dans l’ère du temps, qui pouvaient s’adapter davantage avec mon style vestimentaire. La puériculture est un monde très pur mais elle n’est plus seulement dédiée aux enfants. Les parents sont aussi désireux de porter des articles dans l’ère du temps. Qu’ils soient, rocks, casuals ou BCBG, les créations allant du sac à langer au tapis de change, en passant par le matelas de poussette, les collections sont personnalisables et ont le chic pour s’adapter à tous les styles tout en donnant la liberté d’inventer le sien. Du coup les mamans et les fashion papas adorent nos créations et sont fiers de les porter.

3. Sur quoi repose le storytelling de la marque ?

 

Incontestablement sur la création. Créer une œuvre, une collection, une entreprise c’est la naissance d’une histoire. C’est aussi pour ma part, remonter sur les chemins de traverse de mon enfance.  Quant à l’âge de 14 ans, ma grand-mère m’a offert sa machine à coudre datant des années 50. Ce fut une vraie révélation. Mon esprit créatif s’est cristallisé à ce moment-là. J’imaginais des vêtements pour mes proches avec du jean et des patchworks. Ce précieux cadeau m’a conforté dans l’idée que la création était ma passion. J’y suis revenue des années plus tard, après m’être lancée dans une carrière dans l’immobilier. Et Babylange est né…

4. Comment ton style personnel influence le processus créatif des collections ?

J’aime la mode. Ce qui me plait, c’est l’idée que le style reflète une identité. J’admire des créatrices comme Isabel Marant qui ont su marquer ce microcosme de leur empreinte. Avoir du style, c’est finalement ne ressembler à personne ! Cette philosophie se reflète incontestablement dans ma marque. 

5. Qu’est ce qui nourrit ton inspiration ?

Je suis maman, et mes 3 enfants m’ont inspiré tous les produits de la gamme. Chaque situation, chaque geste a bousculé le fruit de mon imagination. Quand je pense et dessine les collections, il faut que les articles soient pratiques, esthétiques et qu’ils répondent à des normes pour le bien-être de nos chérubins. 

6. L’empowerment des femmes est sur toutes les lèvres. Quel est selon toi le mindset de l’entrepreneuse ?

Avoir de l’audace, oser et ne pas craindre de travailler dur. Un créateur d’entreprise aujourd’hui identifie un besoin et y répond à sa manière, avec une idée simple en essayant de faire mieux. Ce qui compte, c’est surtout d’avoir cette idée avant les autres. Bien-sûr, entreprendre est difficile. Cela exige une organisation, un produit adapté à un marché, une bonne équipe… et parfois un peu de chance. Que le succès soit ou non au rendez-vous, tout dépend de l’objectif que l’on se fixe. Aujourd’hui, le monde évolue très vite. Il faut savoir monter dans le train avant qu’il ne parte !

7. Comment fais-tu pour tout mener de front, vie pro, perso et ton quotidien de mam ?

J’ai le sentiment qu’aujourd’hui une mère doit endosser toutes les casquettes en conciliant vie pro et perso tout en ayant du temps pour ses amis, sa famille et pour elle-même. Je crois finalement que le secret repose sur l’organisation. Ne pas se laisser submerger et surtout s’accorder du temps. En prenant soin de soi physiquement et mentalement, on accorde une attention plus qualitative à ses enfants. Étant une maman divorcée avec 3 enfants, j’avoue que le rythme est dense et le poids des responsabilités est important. C’est un travail d’équilibriste de tout concilier mais on y arrive car les enfants sont une source motivation et de satisfaction.

 8. Un mentor ou des mentors ?

Les matriarches de ma famille ma mère, ma grand-mère font partie de ces femmes fortes qui ont tout mené de front. Cette image m’a imprégné à l’encre indélébile. Cette transmission de valeurs et celle que j’inculque aujourd’hui à mes enfants, cette idée du : « on n’a rien sans rien ».  J’ai fait des paris sur la vie et le chemin n’a pas été évident. Il faut un mental solide et être bien entourée pour assumer le poids des responsabilités dans le perso et le pro afin que la pyramide ne s’écroule pas.

9. Un ou des mantras ?

Prendre le temps…

10. Liberté de se connecter à son désir professionnel, liberté de changer de carrière, liberté d’entreprendre, liberté de s’épanouir dans sa vie professionnelle sans sacrifier sa vie personnelle… c’est quoi finalement les clés de la réussite ?

Quel cadeau inestimable d’être libre et de pouvoir écrire son histoire ! Elle a un prix et elle se paie chère parfois. Il faut être capable de sortir de sa zone de confort. Elle me rend heureuse et si je le suis, mes enfants le seront aussi.  

11. Projets de développement, prochains challenges, une REVEL-ation à partager en avant-première ?

Révolutionner le monde de la puériculture et propulser Babylange à l’international…

Retrouvez l'univers Babylange

Dans la même catégorie